Remise de la médaille de la ville d’Aix-en-Provence à Alain Genre-Jazelet

Comme nous vous l’annoncions précédemment, notre dernier concert de Sainte Cécile qui s’est déroulé le 1er décembre dernier a été le dernier d’une longue série pour notre chef d’orchestre Alain Genre-Jazelet, qui en a donc profité pour transmettre symboliquement sa baguette à notre nouveau chef, Laurent Taillard. Vous étiez peut-être présent dans la salle, parmi les près de 400 spectateurs, pour offrir à Alain une ultime standing ovation bien méritée, mais une invitée de marque manquait à l’appel.

Contrainte malgré elle de ne pouvoir assister à notre concert, Mme. le Maire Maryse Joissains-Masini qui devait à cette occasion remettre à notre directeur musical la médaille de la ville, a organisé pour cela une cérémonie dans les locaux de la mairie.

C’est donc en ce vendredi 7 décembre à 18h00 qu’Alain Genre-Jazelet était attendu dans les bureaux de la mairie d’Aix-en-Provence, accompagné d’un cercle familial très proche et d’une délégation de membres et anciens membres du conseil d’administration de l’harmonie.

Et c’est teinté d’une émotion palpable dans l’assemblée que notre chef d’orchestre a reçu les remerciements de Mme. le Maire ainsi que ses plus vives félicitations pour le travail accompli, sa passion et son dévouement au service de la musique et par là-même de la municipalité. Et non sans avoir rappelé son parcours professionnel de Besançon à Aix-en-Provence, en passant par le conservatoire de Paris, Maryse Joissains-Masini a ainsi remis la médaille de la ville à Alain Genre-Jazelet pour ses 48 années au service de l’Harmonie Municipale d’Aix-en-Provence.

Texte JB Chaix, Photo Grégoire Wernert

Si vous avez aimé cet article, ne ratez pas les suivants : inscrivez-vous pour les recevoir par e-mail !

Une réflexion au sujet de « Remise de la médaille de la ville d’Aix-en-Provence à Alain Genre-Jazelet »

  1. Mes félicitations à Alain genre avec qui j’ai eu le plaisir de jouer – et d’être dirigé- durant 13 ans (1975-1988). Il fut par ailleurs mon professeur de solfège au conservatoire en classe de fin d’études; il fallait , notamment, bien connaître ses 5 clés…
    Il fut aussi notre chef au big band, où nous nous retrouvions chaque semaine
    et à l’orchestre du conservatoire le lundi soir me semble -t-il.
    Je voyais Alain 3 fois par semaine à une époque- vers 1976.
    Bonne retraite très méritée cher Alain.
    Amitiés.

    Gérard Leidet
    ancien trompettiste de l’harmonie municipale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.