Un week-end extraordinaire !

Un grand merci à tous pour ce fantastique moment que nous avons vécu ensemble les samedi 8 décembre (Concert du 100ème anniversaire) et dimanche 9 décembre (Repas du centenaire).

Un concert mémorable

Je suis sûr que l’Histoire de notre harmonie retiendra la fantastique épopée de ce groupe de passionnés qui ont tout donné pour que ce Centenaire soit un événement hors normes.

La 1ère partie, témoignage de l’extraordinaire pression supportée par les musiciens amateurs que nous sommes, qui après des mois de répétitions, des samedis entiers passés à tenter de dompter les notes et les rythmes, ont su admirablement se ressaisir après un démarrage difficile où l’appréhension de jouer devant une salle comble de plus de 1200 places assises a cru un instant qu’elle pouvait se permettre de prendre le dessus.

Mais c’était sans compter sur nos talents individuels et collectifs : Valérie tout d’abord, à la fois bouleversée et bouleversante dans son interprétation à la flûte traversière de la Méditation de Thaïs de Jules Massenet. Puis Lucile l’élève brillante, aussi bien récompensée par la bienveillance de son ancien professeur que par l’admiration du public face au périlleux exercice du duo clarinette – cor de basset composé par Felix Mendelssohn et nommé simplement Konzertstück n°2. Et bien entendu l’incroyable Olivier Derbesse, petite clarinette solo de l’Orchestre de Paris, passant du romantisme au jazz, du cor de basset à la clarinette d’Artie Shaw sans la moindre difficulté, et surtout avec un enthousiasme contagieux, pour une confiance toute retrouvée par notre orchestre.

Le tout mis en scène par notre plume clarinettiste Véronique, et son acolyte comédien Virgile, pour un voyage à travers le temps qui nous a transportés en cette année 1912, date de création de notre belle harmonie : un grand bravo à tous les deux.

Merci à notre chef d’orchestre Alain Genre-Jazelet, fidèle au poste depuis 42 ans, et dont l’exigence et la patience ont su nous mener musicalement jusqu’à cette inoubliable page de notre Histoire ; merci aux anciens musiciens qui ont accepté de revenir jouer parmi nous pour cette occasion unique, parfois depuis des contrées très lointaines ; et surtout merci à tous nos musiciens actuels, qui ont fourni un énorme effort, à la fois musical et logistique, pour en arriver à ce beau résultat.

La 2ème partie, témoignage de la fantastique coopération de plusieurs ensembles musicaux, de professionnels du spectacle vivant et de 190 musiciens et choristes amateurs, tous rassemblés sur la magnifique scène du Grand Théâtre de Provence.

Le public aura été conquis par l’œuvre composée par Julien Joubert, si diversifiée et prenant tout son sens dans les interventions rayonnantes des enfants, comme une assurance sur l’avenir de notre musique amateur et populaire : permets-moi Julien de dédier cette création originale à ton petit Léonard, tombé malade une veille de centenaire peuchère… et qui s’il nous a bien involontairement privé d’avoir notre compositeur sur scène pendant ce moment de jubilation finale, aura tout le loisir d’en profiter avec son papa devant le DVD qui vous sera bientôt envoyé.

Car DVD il y aura, grâce à la formidable équipe d’étudiants de la filière cinéma de l’Université d’Aix Marseille, qui a été omniprésente sur ce projet, et qui nous a suivis toute la journée, en coulisses, pendant la générale, et bien entendu pendant le spectacle. Merci à Guy Lambert, directeur du Pôle Lettres & Arts, et un grand merci à un grand monsieur, petit par la taille mais immense par le talent, le tout dans une extrême gentillesse et une grande qualité d’écoute : David Béchu.

Comment ne pas remercier Marie-Hélène Coulomb et Gérard Trucy, ainsi que tous les sympathiques choristes de l’ensemble vocal Opus 13 ; l’ensemble des cordes, venues d’Aix et de Marseille, et qui ont fait preuve d’une admirable adaptabilité face à l’imprévu auquel nous avons dû faire face ; un grand merci au Big Band 13, à Thierry Riboulet et Yannick Le Magadure, qui après une saison 2012 déjà très chargée ont encore trouvé la ressource pour répondre présents à notre appel au jazz, et de quelle manière : des chorus virevoltants de Thierry à la trompette, Kevin au piano, Philippe au sax tenor, Alain à la guitare, complétés par ceux de mon immense pote David au vibraphone.

Et surtout merci à vous les enfants… Vous avez été l’âme de cette œuvre, dont les textes et paroles de Véronique Leray ont été justement écrits en pensant à vous, car si certains auront la chance de faire de la musique leur métier, d’autres sont tout simplement l’avenir de notre culture musicale amateur. Merci à vos professeurs Véronique Iermann et Karine Turban-Choplin, sans qui cette aventure ne serait pas allée très loin. Continuez à mettre toute votre énergie et votre cœur dans notre bel art musical, et la vie vous semblera toujours plus facile !

Nous remercions enfin toutes celles et ceux qui ont accepté de participer directement ou indirectement à notre projet : Tibère Raffali, professeur d’art lyrique de Marie Tendraïen qui a superbement interprété le personnage de Mila, rôle principal de « Mila et les AIXperts » ; Julie Veyrinque, pour son interprétation pétillante de Célia la confidente ; Renaud Taupinard, professeur de cor, qui a joué avec deux de ses grands élèves pendant les deux parties du spectacle ; Gisèle David, professeur de percussions au conservatoire Darius Milhaud, qui a accepté de mettre à notre disposition le xylophone et le vibraphone indispensables à la bonne exécution de l’œuvre, ainsi que d’autres matériels nécessaires à nos percussionnistes ; Cédric Lacassagne, qui non seulement nous a fait découvrir ses talents de batteur et d’arrangeur pendant le repas du Centenaire (voir plus bas), mais qui en plus est le graphiste qui s’est brillamment occupé du design de nos affiches et flyers ; et l’émotion des moments vécus aura bon dos, mais je n’ai hélas pas eu le temps de rendre hommage au très joli travail de notre styliste, toujours à l’écoute de nos moindres caprices, des accessoires en noir et blanc des musiciens au costume graduellement coloré de Mila, en passant par le jabot du président Poincaré : un grand merci à Sylvie Criqui.

Une ambiance exceptionnelle

Le repas du lendemain a été très apprécié, et a récompensé tous les efforts faits jusque là, notamment par un beau gâteau d’anniversaire préparé par Pascal et sa pâtisserie Goût de Pain, et dont les bougies ont été soufflées par Alain et Julien.

L’apéritif concocté par Sylvain, et le digestif assuré par Jean-Pierre, ont certainement contribué à ce que l’ambiance soit au rendez-vous. Mais là encore, c’est surtout grâce à de la musique live que les hmapiens se sont mis à danser : le Big Band 13 en a fait swinguer plus d’un dans le grand hall du GTP (on a même surpris le personnel en train de claquer des mains !), et les copains de David et Béatrice se sont lancés dans un petit concert improvisé autour de morceaux plus actuels, d’après un arrangement concocté par Cédric à l’occasion de leur mariage.

Pour terminer, je souhaite rendre hommage au travail pharaonique fourni par l’ensemble du conseil d’administration, et cela depuis juillet 2010 pour la plupart, pour mettre au point tous les détails de l’organisation générale de ce centenaire ; rejoint pour cette occasion par quelques musiciens très volontaires qui ont rapidement compris l’importance du projet ; et bien entendu soutenu par nos musiciens actuels, bénévoles de l’association. Pour faire court je vais tenter de décrire leur rôle par un seul mot, je vous laisse imaginer tout ce que ce mot représente de patience et de longueur de temps :

Alain : musique ; Véronique : textes ; Yannick : logistique ; Valérie : comptes (attention jeu de mot, le 1er qui a trouvé gagne un DVD) ; Georges : subventions ; Robert : transport ; Ana : GTP ; Alexia : exposition ; Loulou : mairie ; Lucile : mécénat ; Olivier : internet (car comme dirait Pierre, « un doctorat en informatique n’a pas que des inconvénients ») ; Jean-Baptiste : catering ; Thierry : jouquard ; Maryline : invités ; ma Julie : je t’aime (zut y’a 3 mots) …

Vive la musique amateur, vive notre orchestre d’harmonie,

Julien Gaillard, président heureux de l’Harmonie Municipale d’Aix en Provence

Note d’Olivier : Et un énorme merci à Julien, notre président préféré, pour avoir toujours été là pour soutenir les prises d’initiatives, encourager son équipe, gérer les coups du sort, apaiser les tensions et coordonner cet énorme projet.

Si vous avez aimé cet article, ne ratez pas les suivants : inscrivez-vous pour les recevoir par e-mail !

17 réflexions au sujet de « Un week-end extraordinaire ! »

  1. Côté spectateurs, tout le monde a été enchanté, et très impressionné autant par les solistes de la 1ère partie que par le dynamisme de la 2ème partie.
    J’ai déjà des demandes pour le DVD !

    On a rempli le GTP, mais les meilleures places, elles étaient sur scène !

  2. Super article, Julien !!! Excellent reflet de cette magnifique aventure collective. Malheureusement, nous ne serons plus là pour fêter le Bicentenaire (…à moins que la science… ?) !

    • Sauf Josy ! Véridique : à la fin du concert du centenaire, elle m’a dit « on est prêt pour le prochain » 🙂

      Et puis il y aura le cent-cinquantenaire !
      Si j’y suis, j’aurai l’âge de Jean 🙂

  3. Trés bel article.(.Julien écrit aussi bien qu’il joue et qu’il préside.)
    Mes amis ont beaucoup apprécié la seconde partie,comme quoi le travail a payé, ce n’était pourtant pas évident au départ.Un grand merci à Vero et à Alain.

  4. @olive: reste a savoir si on sera encore en mesure de jouer…. Sinon, super article! Vivement le coffret double dvd collector…!
    Le week-end a ete geant… Seul regret: c’est passe trop vite…

  5. Merci à tous pour ce super week end passé tous ensemble. Merci de m’avoir donné l’opportunité de jouer sur cette si belle scène. Ce week end restera un moment mémorable à jamais !! Merci pour toute l’organisation, pour toute la solidarité autour de la musique amateur. Musicalement, amicalement et amoureusement 😉 cette harmonie m’aura apporté beaucoup !
    Merci à tous

  6. Bravo et mes plus vives félicitations à tous…
    Un beau spectacle… une belle mise en scéne… Rien à redire.. SINON BRAVO
    et le plaisir de revoir et de rencontrer quelques anciens de l’Harmonie.

    Toute mon amitié

    Raymond

  7. Merci à tous pour la merveilleuse soirée.
    J’ai été transportée par Valérie,bouleversée en écoutant Olivier Derbesse et son élève.
    David était SUPER……le Chef mérite des milliers de BRAVOS!!!!!
    Que dire en regardant et écoutant ma Véro ! ses textes et tout son travail
    m’ont impressionnés.
    Merci aux enfants,aux musiciens et aux organisateurs pour ce magnifique moment passé avec vous.
    Marianne la maman de Véro

  8. Ping : 2012 : quelle année ! | Centenaire de l'Harmonie Municipale d'Aix-en-Provence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*